QVT : la motivation, nouvelle étude de l’UQAM

Une démarche de qualité de vie de travail a pour enjeu le développement de l’attractivité de l’entreprise, l’amélioration de la créativité, de l’engagement, de la motivation professionnelle et de la fidélisation des salariés, tout autant que la réduction des effets destructeurs et pathogènes du stress au travail.

Dans le chapitre « Motivation professionnelle » des stratégies de Qualité de Vie au Travail (QVT), de nombreuses études internationales la définissent comme un levier de performance économique des plus faciles et des moins onéreux à mettre en œuvre pour les organisations.

Encore faut- il ne pas se tromper dans la liste des leviers utilisés !

Le professeur Jacques Forest, du Département d’organisation et ressources humaines de l’UQAM (Université du Québec à Montréal) déboulonne certains mythes et autres idées préconçues, et l’article paru sur sa recherche est particulièrement intéressant dès lors que les stratégies QVT souhaitent placer l’individu au centre de la performativité entrepreneuriale.

«L’âge, le sexe, le niveau d’emploi, le secteur d’activités et la langue n’ont aucun impact sur l’importance des cinq types de motivation».

«Les motivations monétaires ou celles visant l’estime de soi ou l’égo (sociales) sont ainsi moins bénéfiques que celles qui nous amènent à trouver un sens à notre travail et du plaisir.»

JACQUES FOREST, PROFESSEUR AU DÉPARTEMENT D’ORGANISATION ET RESSOURCES HUMAINES

Source : Actualités UQAM | Une étude internationale confirme que les motivations au travail sont les mêmes pour tous les travailleurs

Author Sandrine Duhoux

Psychologue clinicienne, d'orientation analytique. Champs cliniques : addictions, psychotraumas, risques psychosociaux. Spécialités : soutien aux équipes, pédagogie de la formation.

More posts by Sandrine Duhoux

Leave a Reply